Imaginales = Imagénial ! :-)))

31/05/2010 at 14:45 (Imaginales)

Me voilà rentrée des Imaginales 2010, où j’ai passé quatre jours…

Et comme chaque année, j’ai passé un moment super. Déjà, il y a le plaisir de rencontrer les compagnons d’écriture, de salon, les organisateurs du festival qui est intact d’année en année. Le plaisir aussi de découvrir de nouvelles têtes. Cette année, j’étais assise à côté de Victor Dixen, l’auteur du cas Jack Spark et ce fut un plaisir de faire sa connaissance.

Il y a aussi la foule qui circule, les livres que l’ont signe, les questions auxquelles on répond, les lecteurs toujours présents, passionnés… Un grand merci au passage à Orfilinn pour ses passages et le DVD…

Je n’ai pas pu assister à beaucoup de cafés littéraires parce que je suis à ma table pour signer des livres, mais j’ai eu la chance de profiter de certains débats passionnants. Et j’ai rencontré Anne Golon, l’auteur de la saga Angélique que j’adore…

Bref, je suis certes un auteur face à ses lecteurs, mais aussi une lectrice face à des auteurs que j’admire.

J’avoue que je suis rentrée hier soir complètement épuisée mais pas de répit, puisque demain je repars à Rennes pour le prix Ado de la ville de Rennes où le Mystère Olphite fait partie de la sélection !

En attendant de trouver le temps de repasser par ici, je tenais à remercier tous ceux que j’ai croisés à Epinal et également vous tous qui avez fait preuve de tant d’enthousiasme à propos de Doregon…

A très vite !

7 commentaires

  1. elnaie said,

    Coucou Carina ! 😀

    Ici Julie, qui était ravie d’encaisser du côté du stand, les livres qu’achetaient tes fans en délire :p

    Non, je n’écris pas ici juste pour dire ça, mais n’ayant aucun autre moyen de te contacter, je voulais te dire que je venais de finir La Quête des Livres-Monde tome 1, que j’ai commencé vers 9h40 ce matin (je suis impardonnable de ne pas avoir commencé hier soir, mais je suis sure que tu comprendras que la fatigue n’aide pas à lire un chef d’œuvre dans de bonnes conditions :p), et que je n’ai pas été déçue ! 😀 J’ai eu du mal à décrocher, quand mes profs arrivaient dans nos salles de cours. xD

    Bref, c’est agréable à lire, et entrainant !
    Il me tarde de savoir ce qu’il arrivera à Zec, Eden, Eyver et Louis… (Et Léa ?) Bref, je vais de ce pas acheter le tome 2 ! 😀

    J’espère que tu pourras te reposer bientôt, ta présence aux Imaginales ayant bien du t’épuiser aussi, même si le séjour à Rennes ne va pas forcément aider ^^

    En tout cas, je suis nouvelle lectrice et conquise :p

  2. Eric Le Berre said,

    Salut Carina,
    on s est croisé rapidement au petit dej durant le festival,
    j’étais du coté bd.
    je n’ai pas trouvé de mail pour te contacter.
    J’aurais souhaité discuter.
    Fais moi signe si t’as 5 min.
    bonne journée

  3. Lalie said,

    Aloa !

    Apès Julie, Coralie (non on ne squatte pas !).C’est que voir Julie dévorer le livre aussi vite m’a donné encore plus envie de le lire… au diable les révisions pour un soir !

    C’est entrainant, trop. J’ai refermé le livre sans m’en rendre compte ! Même si certains éléments se laissent deviner (mais est-ce intentionnel ou non ? Telle est la question !), j’ai adoré :p D’ailleurs l’idée vient de me traverser de rechercher moi aussi sur le net « excroissance dans le dos » ^^’ Parce que j’aimerais bien rencontrer un ange venu d’ailleurs et m’envoler dans les airs avec lui… S’il ne me lâche pas !

    Sur ce, je vais demander à Julie de me filer le 2, je suis impatiente de lire la suite !

  4. inconnu said,

    Bonjour,

    je sais que ça n’a rien à voir avec l’article, mais je me demandais si vous connaissiez la police de caractère utilisés pour « la quête des livres-monde », car elle me plait bien et je voudrais l’utiliser.

    merci d’avanace

  5. Tom said,

    Salut Carina
    Je vous écrit de lallemagne je suis en famille dqcceuil je reviens samedJai hate de vous revoir
    Je suis imptient aue vous repondiez a mes mails !
    Bisous
    Tom

  6. Léa said,

    Bonjours. Je vous admire beaucoup. Et je vous laisse ce commentaires dans l’espoir que vous lisiez ce que j’ai écris suite à la lecture de la quête des livre-monde tome 1.
    Vous allez bientôt passez dans notre classe, le 13 Juin je crois, et j’ai hâte de pouvoir enfin vous rencontrer ! Voilà ce que j’ai écrit :

    Le commissaire m’amena dans une pièce encombrée, aux murs cachés par des avis de disparitions, affiches de recherches,… Il me fit assoir sur une chaise peu confortable et fit le tour de son bureau en soupirant. Il fouilla dans une pile de dossier en cherchant quelques feuilles reliées par un trombone bleu, qu’il finit par trouver. Il me jeta un coup d’œil avant de se racler la gorge.
    « Alors,… Ton prénom ?
    _Ezechiel. »
    L’homme étouffa un ricanement, comme tous ses gens que j’avais croisés quand ils entendaient mon prénom. Je m’empressai alors d’ajouter :
    « Mais mes amis m’appelle Zec.
    _Ton âge ?poursuivit le policier, comme si je n’avais rien dit.
    _16 ans.
    _As-tu mis sur ton blog, il y a quelques temps déjà, que tu avais deux gros boutons sur tes omoplates ? »
    Je m’enfonçai dans le dossier de la chaise pour éviter qu’il ne remarque la bosse sous mon t-shirt.
    « Oui.
    _ Est-ce qu’ils son partie, maintenant ? Me demanda t-il avec un faux air de bienfaisance.
    _Oui, bredouillais-je, rapidement.
    _As-tu consulter un médecin, as-tu pris quelques médicaments pour que ces boutons disparaissent?
    _Non. Ils sont partis au bout d’un certains temps.
    _As-ton avis, de quoi s’agissait-il ?
    _Quelle importance ? Osai-je m’écrier.
    _Réponds à ma question, tonna le commissaire.
    _Je n’en sait rien…peut-être de l’acné, ou une allergie…
    _Pourtant tu as chercher une personnes susceptible d’avoir les mêmes boutons que toi, insista t-il.
    _Oui. Ça m’avais inquiété. Mais, monsieur, je ne vois pas du tout pourquoi je suis là, ni pourquoi vous me poser toutes ces questions aux sujets de ces boutons, qui n’ont aucune importance. »
    Faux, bien sûr. D’abord je devinai pourquoi j’étais ici, à répondre à cet interrogatoire. Ensuite, ces boutons avaient changés ma vie.
    L’homme ne répondit pas et se contenta de changer de sujet.
    « Est-ce que tu connaîtrai, par le plus grand des hasards, un homme nommé Eyver ? »
    Je me raidis mais répondis tout de suite :
    « Non, jamais entendu parler.
    _Et Eden, une jeune fille ? »
    Là, je ne sus que répondre. S’il avait le compte rendu de mes agissement sur internet, il savait que je la connaissais, comme il savait qu’elle avait eu, elle aussi, des boutons. Je ne pouvai dons me risquer à mentir.
    « Oui.
    _Comment l’as-tu connu ?
    _Je…j’ai fais une recherche sur internet et je suis tombé sur un forum où une jeune fille parlait de ses boutons, qui ressemblait aux miens. Elle cherchait, je crois, un moyen de s’en débarrasser. Je l’ai contacté et nous avons sympathisé.
    _Hmm…et l’as-tu déjà rencontrer ?
    _Non, jamais. Pouvez-vous, s’il vous plaît, me dire de quoi je suis soupçonné ? »
    Je savais qu’il ne me répondrait pas mais je cherchai a gagné du temps. A ma grande surprise, le policier dit :
    « Un témoin affirme qu’il a vu une espèce d’ange s’envoler et il a donné ton signalement. »
    Je sentis une goutte de sueur couler le long de mon dos et je frissonnai. Je m’aperçus que l’homme me regardait, attendant une réaction. Je m’empressai de sourire :
    « Un ange ? Vous vous payer ma tête ou quoi ? Vous avez bien vérifier l’état mental de ce témoin ?m’esclaffais-je.
    _Bon ça suffit ! Il n’y a qu’un seul moyen de le vérifier. Enlèves ta chemise, mon garçon, lança le policier en se levant.
    Je commençai à paniquer. Mais j’avisai la fenêtre ouverte à quelques pas de moi. Je me tournai vers l’homme en souriant :
    _Vous n’avez pas l’air de croire aux anges, commissaire, dis-je en déboutonnant ma chemise. Et bien, je vais vous dire un secret…
    Je me débarrassai de ma chemise en reculant vers la fenêtre.
    « Les anges existent vraiment, monsieur le commissaire et vous devriez commencez à y croire…Vous en avez un devant vous ! »
    Avant que le policier eut fait le moindre geste, je courrai et sautai par la fenêtre en étendant mes ailes qui battirent avec force derrière moi, m’élevant dans les airs.

    Léa S.

  7. Alizé said,

    Bonjour,

    j’ai commencer le tome 1 aujourd’hui et je l’ai presque fini. Je suis passer à la Fnac, ils n’avaient plus le tome 2 en stock ! Mais franchement, c’est magnifique comme vous écrivez ! Impatiente de voir le tome 3 !

    Bonne continuation

    ps : presser d’être mardi 8 juin pour aller à saint George de didone ! J’ai fait un marque page, mais c’est pas terrible terrible
    http://nous-3.kazeo.com/Montages/marques-pages,a1908807.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :