C’est reparti !

18/08/2014 at 15:17 (La quête des pierres de Luet, La Symphonie des Abysses, The Secret Fire)

Ça y est, les vacances sont terminées… Trois semaines aux USA, c’était bien. Voir la famille, profiter de la mer et du beau temps, retrouver l’ambiance de New York… Mais voilà, je suis rentrée à Paris et les affaires reprennent !

C’est l’heure de rouvrir son fichier et de reprendre le fil d’un autre voyage, celui qui nous fait visiter Chébérith ! Le tome 2 de La quête des pierres de Luet m’attend depuis quelques semaines maintenant. La couverture est commandée à Benjamin Carré et j’ai hâte de découvrir ce qu’il va encore me faire de sublime suite aux indications que je lui ai données.

J’ai laissé Zec, Eden et Louis sur un voilier, sur l’océan de Majilpuûr, il va falloir songer à faire avancer le bateau quand même.

Ce tome 2 doit sortir début 2015. Je n’ai pas la date exacte mais ce sera en février au plus tard.

Pendant que j’étais de l’autre côté de l’Atlantique, ça a bougé du côté du Royaume-Uni. En effet, le roman écrit à deux cerveaux, et quatre mains, avec CJ Daugherty, a été annoncé officiellement sur le site de notre éditeur anglais : Atom Books. En quelques heures, cette annonce a déjà fait un sacré buzz sur la toile, ça a été impressionnant !

J’ai donné les liens de l’annonce sur ma page Facebook, ainsi que celui concernant un article déjà paru sur le livre sur The Bestseller. J’avais promis d’en faire la traduction en français, et c’est fait.

Alors, ce fameux roman ?

Son titre : The Secret Fire (vous aviez peut-être vu passer The Thirteenth, mais on l’a changé pour cause de nombreux projets qui s’appelaient à peu près comme ça et qui vont sortir en même temps).

Sa date de sortie ? Pour l’instant, il n’est programmé qu’au Royaume-Uni, et il sortira donc là-bas en anglais, en septembre 2015. Je sais que ça demande un an de patience avant de pouvoir le découvrir, mais l’année va passer vite ! Et promis, maintenant que l’on peut en parler, on ne se gênera pas, Christi et moi !😉 Quant à une traduction française et une sortie ici, je n’ai aucune info à ce sujet pour l’instant.

Quant aux liens de l’annonce et l’article de The Bookseller, je vous les donne ici, suivis de leur traduction en français :

http://www.atombooks.net/atom-to-publish-joint-series-by-cj-daugherty-and-carina-rozenfeld/

Annonce de l’éditeur, Atom Books

Nous sommes très heureux de vous annoncer qu’Atom va publier une nouvelle série Young Adult écrite par CJ Daugherty et Carina Rozenfeld, qui commencera par « The Secret Fire », en septembre 2015.

 Vous connaissez peut-être déjà CJ Daugherty grâce à sa fantastique série Night School, mais si ce n’est pas le cas, cette aventure pleine d’action et d’aventures surnaturelles sera le meilleur moyen de découvrir à la fois Daugherty et l’auteure française reconnue Carina Rozenfeld.

 Intrigués ? Voici quelques mots sur la série…

 Sacha est un ado français de 17 ans et il ne peut pas mourir. Il peut se jeter depuis un toit, être poignardé, se faire tirer dessus, il survivra à tous les coups. Jusqu’au jour où l’histoire et certains ennemis décident qu’il doit mourir. Pire encore, sa mort entraînera quelque chose de terrible. Quelque chose de mortel. Et ce jour se rapproche…

 Taylor Montclair est une ado anglaise ordinaire, qui sort avec ses amis, et travaille dur pour réussir ses examens, jusqu’au jour où elle commence à faire jaillir des éclairs de son esprit. Elle est également la seule personne sur Terre qui peut sauver Sacha.

Il n’y a qu’un problème : les deux ne se sont jamais rencontrés. Ils vivent à des kilomètres l’un de l’autre et des forces obscures vont tout faire pour les maintenir éloignés.

 Ils ont huit semaines pour se trouver.

 Survivront-ils assez longtemps pour sauver le monde ?

 Vous pouvez retrouver CJ Daugherty et Carina Rozenfeld sur Twitter et n’oubliez pas de revenir sur cet espace dédié pour découvrir la couverture et plus encore !

Et le second lien :

http://www.thebookseller.com/news/daugherty-and-rozenfeld-co-write-ya-series.html?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

Article de The Bookseller

 CJ Daugherty coécrit une série Young Adult.

 CJ Daugherty a fait équipe avec l’auteur Français Carina Rozenfeld pour écrire une nouvelle série Young Adult qui se déroule à Londres et Paris.

 La série, qui sera en deux tomes, est une aventure surnaturelle et sera publiée par Little, Brown Books for Young Readers. Le premier tome, The Secret Fire, sortira en librairies en septembre 2015, et sera suivi d’un second titre.

 Daugherty a expliqué qu’elle connaît Rozenfeld une journaliste et auteur de plusieurs romans publiés en France, parce qu’ils sont le même éditeur français, Robert Laffont.

 Elle nous a dit : « Je connais suffisamment le français pour avoir pu lire les livres de Carina et je savais qu’elle était un auteur de talent. Quand elle m’a dit que ses livres n’avaient jamais été traduits en anglais, je lui ai suggéré d’écrire un roman en anglais. Mais après en avoir parlé toutes les eux, on a décidé que ce serait bien plus amusant de l’écrire ensemble. »

 The Secret Fire raconte l’histoire de deux adolescents – un jeune homme Français Sacha Winters et une jeune fille Anglaise, Taylor Montclair. Les deux vivent à des centaines de kilomètres l’un de l’autre, mais il ont huit semaines pour se rencontrer et sauver le monde.

 Les deux auteurs ont eu l’idée de l’histoire ensemble. Daugherty nous a dit « Un samedi, il y a un peu plus d’un an, nous avons tracé les grandes lignes de l’histoire par email. Carina avait envie d’exploiter l’idée d’une ancienne malédiction ou prophétie presque oubliée de tous. Nous voulions toutes les deux parler de magie, mais j’ai pensé que le livre serait plus complexe et intéressant s’il s’agissait d’alchimistes, manipulant la démonologie plutôt que des sorcières basiques. À la fin de la journée, nous nous échangions des livres du 18e siècle depuis la base de données du projet Gutenberg et des extraits de Nostradamus. »

 Daugherty a écrit ses chapitres en anglais et Rozenfeld a écrit les siens en français avant de les traduire en anglais.

 Karen Ball, éditrice chez Atom et LBYR (Little, Brown for Young Readers), qui a acquis les droits pour le Royaume-Uni et le Commonwealth pour les deux livres après un accord avec Madeleine Milburn de l’Agence littéraire Madeleine Milburn, nous a confié que le premier chapitre l’avait impressionnée.

 « Je savais déjà que CJ Daugherty était une talentueuse auteure de Young Adult, pleine de puissance dramatique, mais rien ne m’avait préparé aux nouveaux sommets qu’elle atteindrait dans ce partenariat. », nous a-t-elle confié. « Je suis une grande fan des collaborations créatives et je suis ravie et intriguée par la façon dont Carina et Christi ont travaillé avec tant de réussite, sur ce nouveau et excitant projet. »

 La série sera publiée en Français, mais « l’affaire est encore en négociations » explique Daugherty. « Nous l’annoncerons bientôt, ainsi que d’autres accords internationaux très rapidement. »

 Daugherty prévoit également d’écrire une série de prequels sous la forme de novellas qui sortiront en même temps que la série, qui se passeront à Saint Wilfred, une université imaginée pour The Secret Fire située à Oxford, qui a été fondée par les alchimistes et qui est dirigé par des chasseurs de démons…

J’espère que ces petits articles vous mettent l’eau à la bouche !

Pour patienter, d’ici à septembre 2015, vous aurez de quoi faire passer le temps : le 13 novembre prochain, le tome 2 de La symphonie des abysses sort en librairie, puis vous pourrez découvrir les deux prochains tomes de La quête des pierres de Luet. Quant à Christi, elle est en train d’écrire le tome 5 de Night School !

J’espère que vous passez de bonnes vacances, profitez bien de ces quelques instants de pause et de repos.
Quant à moi, je me téléporte sur Chébérith !

À bientôt !

 

 

5 commentaires

  1. Maia said,

    Que de bonnes nouvelles! En croisant les doigts pour qu’on ait rapidement une date pour la France!
    Bon retour!

  2. Margaux said,

    Super ! =D J’ai tellement hâte pour The Secret Fire !!
    Aura-t-on droit à un livre contenant vos propres mots réunis, pour ceux qui peuvent lire en anglais ? Ce serait tellement bien, ne serait-ce qu’en version numérique ! Je suis bien consciente que c’est s’adresser à une minorité, mais pourtant une telle édition serrait tellement valorisante pour chacun de vos travaux ♥! En espérant que ce soit réalisé, car un document en format Kindle ou autre doit être faisable tellement rapidement (j’imagine !), et j’aurais tellement de mal à lire une française en anglais alors que c’est ma langue n_n
    Margaux:3

  3. Sylvie Faupin said,

    Comment vous contacter pour vous inviter à notre salon du livre jeunesse 2015 ?

  4. Coralie said,

    C’est une super nouvelle ! J’ai hâe de lire tout ça !

  5. Claire BAILLY (documentaliste collège d'Aussonne-Toulouse) said,

    Bonjour Carina,
    Nous avons eu le plaisir, les élèves du collège Germaine Tillion d’Aussonne (près de Toulouse) ainsi que les enseignants, de vous rencontrer en octobre dernier. Ce fut un grand moment et certains élèves continuent à emprunter vos romans au CDI et à les lire. Depuis notre rencontre, les classes de 4ème 3 et 4ème 7 ont rédigé des textes pour rendre compte de nos échanges et de leurs impressions. Nous avons le plaisir de vous adresser ces textes.
    Très cordialement.
    Les élèves et les professeurs du collège Germaine Tillion

    Ma rencontre avec un auteur:
    Carina Rozenfeld

    Introduction

    A l’occasion du salon Scientilivres à Toulouse en octobre, nous avons fait la rencontre de l’auteur de nombreux romans (La Quête des Livres-Monde, Moi je la trouve belle, la trilogie Doregon, Les Sentinelles du futur…), Carina Rozenfeld ! Nous avions préparé cette rencontre avec notre professeur de français, Madame Vigneau, qui nous a proposé certains de ses livres. Nous avons préparé des questions que nous avons mises en commun pour prendre les plus intéressantes. Voici un petit résumé de ces deux heures de bonheur !

    Sa vie privée et d’écrivain

    Carina habite à Paris, elle aime les challenges et le suspense et pense que toutes les quêtes passent par la souffrance et le défi. Elle a déjà publié 18 livres, tous dédiés à son fils ; malgré le succès de tous ses livres, personne n’a jamais voulu faire de film sur eux. Cependant, il n’y a pas d’écrivain dans sa famille. Elle écrit beaucoup pendant ses vacances (cet été elle a décidé de prendre quelques vacances, en JURANT de ne pas toucher à son ordinateur !) et reprend souvent ses idées de quand elle avait neuf ans.

    En classe de quatrième, au vu de ses superbes rédactions, son professeur français les lisait devant la classe, la mettant mal à l’aise. Un jour en fin de cours, il la retient et la complimente puis l’inscrit à un concours d’écriture. Elle ne gagne pas mais reçoit des critiques positives du jury. C’est la première fois de sa vie !

    Elle aime beaucoup la science fiction car son père en était fan, en particulier des premiers Marvel en BD qu’il achète dès leur sortie et qu’il prête à sa fille.

    Carina ne supporte pas les gens qui comptent les jours de la semaine en se disant que ça va être une dure journée, car pour elle, aucune journée n’est désagréable.
    Elle nous a confié : « Mon livre favori parmi ceux que j’ai écrits ? Je ne sais pas répondre car je les aime tous ! »

    Le métier d’écrivain

    Une carrière d’écrivain se construit dans la durée, cela ne se fait pas d’un jour à l’autre ; lorsqu’on devient un auteur, on est lié au regard de l’autre. Il n’y a pas vraiment de formation.
    En tant qu’écrivain, c’est GENIAL d’avoir un livre publié !
    Carina Rozenfield dit: « C’est difficile de se rendre compte de l’évolution de mon écriture au fil des ouvrages, mais il y a quand même moins de remarques qu’au début. »

    Comment fait-elle pour écrire ses livres?

    La première chose écrite est le titre et elle n’invente jamais la fin du livre, car elle imagine son histoire en l’écrivant au fur et à mesure. Elle envoie souvent ses chapitres à sa mère pour qu’elle lui corrige ses étourderies. Elle n’a pas d’aide pour écrire car elle pense que c’est personnel.

    Elle a des problèmes de sommeil depuis toute petite, c’est pour ça qu’elle écrit plutôt la nuit quand il n’y a plus personne autour d’elle et elle met de la musique en fond ; sinon elle peut écrire n’importe où, même en vacances. Elle pense que la contrainte est intéressante.

    « L’inspiration ? Venant de tout et rien ! Venant n’importe quand, par n’importe quoi ! » Par exemple, allant s’endormir sur le canapé, chats dessus-dessous, elle se réveille avec l’inspiration au bout des doigts. « Au départ j’ai juste besoin d’une idée, puis j’écris comme ça vient, à l’inverse des auteurs structurants. »

    Dans ses histoires, il n’y a jamais de parents ! Les parents seraient « l’élément perturbateur d’emploi du temps » ! Par contre, il y a de l’amour dans toutes ses histoires, simplement car tout le monde en a besoin.

    Quelquefois quand elle écrit, il lui arrive de pleurer, le cœur battant fort, émue ; d’autres fois elle se fait « auto-rire » avec les vannes de ses personnages, soit ses propres blagues ! Il y a aussi des moments de plaisir et des moments de galère ; elle y met tout son cœur et les trouve tous excellents.

    « Je ne prends jamais de notes, dit-elle, on m’offre souvent des carnets de notes, mais je ne m’en sers jamais. » Elle n’établit pas non plus de schéma narratif ; c’est une scripturante.

    Le point de vue de Carina envers ses personnages
    Ses héros sont tous des adolescents car ce n’est pas amusant de parler des personnes âgées (aux adolescents, on peut tout leur faire faire) qui ont moins de choix de chemins différents alors que les adolescents ont devant eux de multiples voies et choix ; il leur faut juste trouver le bon chemin à l’aide d’un guide.

    Carina dit ne jamais s’identifier à ses personnages mais être plongée avec eux dans l’histoire. Elle aime tous ses personnages, même les méchants, car ils font des trucs qu’elle serait incapable de faire. C’est elle qui invente les noms de ses personnages, lieux, objets.

    Elle dit que ce sont les personnages qui décident de ce qu’ils veulent faire dans le livre comme Léa dans La Quête des Livres-Monde.

    La discrimination : ce qu’elle en pense…

    Elle déteste la discrimination car son fils a été discriminé pour sa taille quand il était petit donc ça lui a servi d’inspiration. Sa mère est tunisienne et son frère ne lui ressemble pas. Le fait qu’on puisse trouver quelqu’un différent par ses origines, son physique, sa tenue… la révulse, elle trouve la discrimination IN-COM-PRE-HEN-SI-BLE, ça l’IN-SU-PPORTE, même si elle n’en a pas spécialement souffert. La différence est une richesse !
    Ma vision de notre rencontre

    J’ai trouvé Carina très gentille, agréable. Elle était accueillante et répondait aux questions, même inutiles ! J’ai vraiment aimé cette rencontre. Au début, je pensais que rencontrer un auteur serait ennuyeux mais je n’avais pas encore goûté à la vision de la vie de Carina !

    Son univers est vraiment génial. Notre professeur nous avait un peu forcés à lire des extraits de certains livres avant la rencontre avec Carina, mais c’est avec plaisir que je les relis, encore et encore.

    Ombeline 4°7
    Petit condensé des avis des élèves de 4ème qui vous ont rencontrée :
    • « Cette rencontre a été très agréable parce que Carina Rozenfeld a répondu franchement et gentiment à toutes les questions lui ont été posées. » Mathias

    • « La rencontre avec Carina a été très intéressante, dommage que la sonnerie ait retenti avant qu’on ait pu poser toutes nos questions, mais on aura appris bien des choses sur Carina, ses livres et la vie d’un écrivain. ENCORE MERCI CARINA ROZENFELD!🙂 » Mathieu
    • « J’ai bien aimé la rencontre, car on a pu rencontrer une écrivain, lui poser des questions, et Carina était très ouverte à nos questions et elle prenait le temps de nous répondre. » Selma

    • « J’ai beaucoup aimé cette rencontre avec Carina Rozenfeld parce que cela faisait plaisir de voir une auteur. Carina Rozenfeld est une femme pleine de gentillesse. J’aime beaucoup ses livres parce qu’elle donne des noms étranges à ses personnages. » Lina
    • « Carina Rozenfeld est une femme fort sympathique qui écrit des livres formidables et intéressants. La rencontre m’a bien plu, j’ai pris énormément de notes qui, je pense, vont vraiment aider pour écrire cet article. » Thomas
    • « J’ai appris des choses et j’ai bien aimé. Ses histoires sont passionnantes. » Elodie

    • «Elle était énergique et elle avait une envie de parler à tous. » Valentin

    • « Mon impression sur sa venue est qu’elle a bien répondu à nos questions ; elle a été très gentille avec nous, j’ai été très contente de la recevoir dans ma classe. En 6° j’avais déjà eu la chance de rencontrer un auteur au salon du livre mais je préfère que vous soyez venue car c’est mieux : ça permet d’avoir eu un auteur dans le collège. Moi ça m’a plu car c’était super pendant deux heures, on s’est super bien amusé. » Emilie
    • « Lors de cette rencontre, j’ai trouvé Carina vraiment agréable, proche, attentive….Cette rencontre m’a vraiment inspirée et donné envie de lire encore plus !!!!! Finalement, j’ai trouvé Carina très agréable !!!!:) » Anna

    • « J’ai bien aimé Carina Rozenfeld car elle avait l’air d’être déterminée dans ce qu’elle faisait (même si je n’aime pas lire). J’ai déjà rencontré des auteurs mais ils étaient vieux et donc ça ne m’intéressait pas, tandis que Carina était souriante et elle ne mettait pas trois heures à répondre aux questions. » Ludovic
    • « Carina Rozenfeld est venue à notre collège, j’ai lu son livre : Les Clefs de Babel. Mes camarades m’ont raconté que c’était intéressant. Elle répondait aux questions, était abordable, elle était gentille et très agréable. » Alexandre

    • « Depuis que j’ai rencontré cet auteur, je lis des livres d’elle. J’ai bien aimé la rencontrer car elle répond facilement aux questions et elle est sympa. » Dylan L.

    • « Carina Rozenfeld est un écrivain très sympathique, très naturelle et qui répond toujours à nos questions, même parfois plus que ce qu’on lui demande ! Personnellement la rencontre m’a beaucoup plu car c’était la première fois que j’ai rencontré un auteur et cela m’a fait bizarre de voir l’auteur en vrai quand on lit ses livres.» Sacha

    • « Cette rencontre m’a très plu, cela nous permettait de voir comment est sa vie d’écrivain, comment elle construit ses livres et d’apprendre de nouvelles choses sur elle et ses romans. Nous la remercions d’être venue nous rendre visite au collège et de nous avoir accordé du temps. Nous remercions aussi notre professeur Mme Vigneau et notre documentaliste Mme Bailly. » Marion

    • « Cette rencontre avec Carina Rozenfeld m’a beaucoup plu car cette auteure est intéressante à la fois dans sa manière de penser et d’écrire. Ses livres de science-fiction sont émouvants car elle y exprime un sujet qui la touche : la discrimination ! » Nina

    • « J’ai beaucoup aimé cette rencontre, cela m’a permis de découvrir l’auteur d’un des livres que j’avais déjà lus. J’ai pu apprendre son quotidien, l’histoire de ses personnages et comment devenir écrivain… Cela m’a donné envie de lire d’autres de ses livres. Carina Rozenfeld est très sympathique !!! » Louise-Anna

    • « J’ai beaucoup aimé cette rencontre car j’ai appris beaucoup de choses sur le métier et le quotidien d’écrivain. Elle m’a donné envie de lire d’autres livres de Mme Rozenfeld. Elle est une femme chaleureuse qui a répondu avec gentillesse à nos questions. » Camille
    • « J’ai bien aimé cette rencontre, parce que ça fait plaisir de recevoir une écrivaine au collège et de pouvoir lui parler. » Iliana
    • « D’après ce que m’ont dit mes camarades cette rencontre a été bien, mais moi malheureusement je n’ai pas pu y assister… Elle a l’air d’être une femme super agréable, je trouve ça bien qu’elle puisse venir à Toulouse nous rencontrer bien qu’elle habite à Paris. » Dylan S.
    • « La rencontre avec Carina m’a ouvert l’esprit et m’a donné une grande envie de lire pas seulement ses livres mais aussi ceux d’autres auteurs. Son univers est « magique » dans le sens où on ressent les mêmes sentiments que les personnages de ses livres : par exemple dans le livre Doregon (un de ses livres les plus complexes) il se passe plusieurs actions toutes plus émouvantes les uns que les autres. On s’attache assez rapidement aux personnages, même les plus méchants.
    On s’attache facilement à cet auteur et elle répond assez aisément à nos questions pendant la rencontre sans compliquer ses explications ; ma rencontre avec elle a bouleversé mon goût pour la lecture. » Omaïma

    • « J’ai beaucoup apprécié ce moment, c’était très agréable et enrichissant, on a pu apprendre beaucoup de choses sur le métier d’écrivain et sur la vie de Carina. A la fin des deux heures de rencontre, elle a fait des dédicaces à ceux qui le demandaient, j’ai trouvé cette attention très aimable de sa part. » Jade

    • « Nous avons eu la chance de rencontrer madame Rozenfeld le 17 octobre 2014. Nous sommes contents de cette « interview » et nous la remercions de s’être déplacée pour l’occasion du salon du livre à Toulouse. » Julie
    • « Cette rencontre était très sympathique, elle nous a raconté comment est une vie d’écrivain, nous a appris des choses. Elle est très ouverte envers les autres, très gentille.» Laura
    • « J’ai bien aimé cette rencontre, ça m’a un peu surpris car ce n’était vraiment pas comme je me l’imaginais.» Raphaël

    • « J’ai été très intéressé par cette interview car j’ai lu les livres de cet auteur et elle a extrêmement bien expliqué comment elle faisait, donc tout simplement, j’ai trouvé ça génial. » Pierre

    • « J’ai trouvé que c’était intéressant car c’est bien de rencontrer des auteurs pour leur poser des questions. » Antoine
    • « J’ai trouvé bien de rencontrer un auteur populaire et d’apprendre comment elle écrit ses livres. J’ai été très intéressé. » Angelo

    • « Cette venue de Carina m’a été très utile pour mieux comprendre ses livres et pouvoir lui poser quelques questions que je voulais lui poser depuis longtemps ; en plus il faut savoir qu’elle s’est déplacée de Paris à Toulouse ce qui a été un très grand plaisir pour nous et pour notre collège. Carina elle-même nous a dit qu’elle revenait d’une classe d’une autre école.» Rodrigo
    • « Carina est une personne très gentille, cela se voit qu’elle aime ce qu’elle fait, c’est une très belle rencontre. Elle développe beaucoup sur ce qu’elle dit et ce qu’elle écrit. Elle était très à l’aise avec nous et très souriante. J’ai vraiment aimé la rencontrer, c’est une personne formidable ! » Léa

    • « Rencontrer une écrivain est un moment fort car elle nous explique sa vie. J’aime bien connaître la biographie de quelqu’un qui a inspiré le bonheur chez d’autres personnes. Carina a été ravie de nous informer que le meilleur compliment qu’elle ait reçu soit « Vous avez donné à mon enfant envie de lire alors qu’il ne lisait jamais ». De voir une personne si passionnée par son métier est formidable ! Carina ne peut pas s’empêcher d’écrire, cela veut dire qu’elle aime beaucoup le français ! Ce qui a été agréable durant cette rencontre est son sourire et son envie de tout nous raconter.
    Elle ne se lasse pas de compter son histoire ! Au début mon intimidation a pris place, mais son aisance de la parole m’a mise à l’aise. J’ai posé certaines questions qui n’étaient pas sur ma feuille pour approfondir un sujet qu’elle aurait dit au cours de la rencontre. J’ai été ravie de lire un de ses livres avant la rencontre car, parfois, elle nous expliquait pourquoi CE personnage-là et pas un autre, et alors je me suis dit que l’histoire aurait pu être totalement différente ! En fait, j’ai eu l’impression d’être à sa place (dans sa vie) durant la rencontre, comme être dans un livre durant sa lecture.» Maureen

    • « Carina est une femme agréable, ça se voit vraiment qu’elle aime son métier. C’est une femme qui a aimé nous parler et qui a été à l’aise avec nous. J’ai vraiment été captivée quand elle nous parlait et j’ai bien aimé ce genre de rencontre avec un auteur.» Léna

    • « J’ai beaucoup apprécié cette interview qui était très intéressante car Carina est agréable, souriante, drôle et c’était une belle rencontre. Elle était très accessible et elle nous répondait de manière très approfondie et détaillé. » Flavie

    • « C’était bien parce qu’avoir devant nous une écrivaine, c’était bien.» Gaëtan
    • « Elle nous a répondu toujours souriante, et en ajoutant quelques pointes d’humour ! Elle était très ouverte et très agréable, tout le monde l’a appréciée ; et à la fin, elle nous a même offert une petite séance de dédicaces (à tous ceux qui avaient ses livres). C’était une bonne après-midi ! Merci Carina !» Elisa

    • « J’ai beaucoup apprécié car c’est une vraie passionnée de son métier, elle nous a emportés dans son monde fantastique. Ce n’est pas tous les jours que l’on reçoit une auteur admirable.» Marine
    • « J’ai trouvé que cette rencontre était bien parce que j’ai pu découvrir le métier et la vie d’un écrivain. » Nathaniel

    • « Cette rencontre avec Carina fut très agréable, elle est accessible, ses réponses étaient très approfondies ; elle était gentille et très drôle. J’ai apprécié ces deux heures en sa compagnie. Ce fut une très très belle rencontre.» India
    • « Cette rencontre nous a appris le métier d’écrivain et sa vie détaillée pour pouvoir lire ses livres qui sont bien ; en plus elle a voulu répondre à toutes nos questions et a pu signer les dédicaces.» Kévin

    • « J’ai beaucoup aimé cette rencontre, elle est très gentille, calme.» Johanna
    • « Rencontrer Carina a été très intéressant, nous avons appris beaucoup de choses à son sujet, sa façon de travailler, d’écrire … Carina a répondu à toutes nos questions, elle nous a parlé de sa famille, de ses amis. Personnellement j’ai beaucoup aimé cette rencontre, je l’ai trouvé très passionnante.» Léo

    • « Carina est une écrivaine qui donne envie de parler, de poser des questions. C’est une dame qui aime beaucoup parler et qui ne nous intimide pas ! Je n’ai vraiment pas vu passer ces deux heures de travail avec elle tellement cette rencontre a été passionnante. J’ai vraiment bien aimé cette rencontre avec Carina Rozenfeld. J’espère que l’on aura l’occasion de refaire une rencontre avec un écrivain comme Carina Rozenfeld.» Marie
    • « Cette rencontre nous a permis de rencontrer un auteur qui commence à avoir de la notoriété. Nous avons pu lui poser pleins de questions et elle nous a répondu avec humour le plus souvent. J’ai donc aimé cette rencontre car l’auteur était simple et accessible.» Victor
    • « J’ai trouvé Carina Rozenfeld très accessible et passionnée par l’écriture. Je trouve ça très bien que l’on fasse des rencontres avec des auteurs car cela nous permet de nous informer sur ce métier. Cette rencontre m’a beaucoup intéressée et j’espère que nous aurons d’autres interventions comme ça.» Délia

    • « C’était pour nous un grand honneur et plaisir que de recevoir une auteure que l’on admire ! Tout d’abord, nous lui avons demandé de venir car auparavant nous avons travaillé sur deux de ses livres. Nous avons préparé un après-midi dans la salle du C.D.I. J’ai été très heureuse de rencontrer cette femme car j’apprécie beaucoup ses livres et on n’en rencontre pas tous les jours ! En conclusion,………………….. MERCI CARINA ! » Pauline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :