Zoom sur… La trilogie Doregon

09/05/2015 at 16:10 (Doregon, La Symphonie des Abysses, Phænix, Uncategorized, Zoom sur…)

Non je n’ai pas laissé tomber cette rubrique, mais je n’ai pas eu le temps de m’en occuper ces dernière semaines. Mais la voici de retour !

Cette fois, je vais parler de Doregon, une trilogie parue chez l’Atalante. C’est certainement une de mes sagas les moins connues. C’est d’autant plus une bonne raison d’en parler !🙂
Alors, comment est-elle née ? Ça va paraître certainement étrange, mais tout a commencé avec un rêve. Une sieste et deux personnages qui apparaissent dans mes songes. Lui, il est libraire et elle, est amoureuse du libraire et le connait très bien. Sauf que lui ne la connait pas du tout. Quand je me suis réveillée, je me suis posé plein de questions à propos de ce rêve : comment elle, pouvait connaître aussi bien cet homme, et même l’aimer autant, alors que pour lui, elle n’était qu’une étrangère ? Il fallait que je trouve les réponses, que je leur invente une histoire qui donnerait un sens à cette scène.

Alors, j’ai imaginé cette histoire et ça a donné Doregon. Le rêve dont je parle est écrit au début du roman, dans les premiers chapitres. Il est le point de départ de cette trilogie, à cheval entre la SF et la fantasy.

Elle, c’est Mia. Elle est étudiante aux Beaux Arts et aime peindre.

Lui, c’est Josh. Il est étudiant en Lettres et pour gagner sa vie, il travaille dans la librairie qui se trouve au pied de son immeuble.

Mia peint un monde qu’elle pense imaginer et qu’elle nomme Doregon. Jusqu’au jour où elle hérite du pouvoir d’entrer dans ses peintures. Elle découvre alors que Doregon existe, et qu’elle est liée à cet univers très particulier. Car Doregon est en fait un « sas » d’entrée vers une multitude d’autres mondes. En effet, dans un couloir abrité dans un château, se trouve une infinité de tableaux qui ne sont que des portes vers d’autres univers divers et variés. Et ce couloir est un enjeu important.

C’est ainsi que Mia et Josh affrontent Moone et sa noirceur, sa volonté de contrôler et de détruire. Pour cela, ils doivent trouver la solution dans les mondes qui se cachent en Doregon. Leur amour, leur volonté, va les aider à surmonter toutes les épreuves qui vont surgir de partout. L’ombre menace la lumière et le couloir de Doregon.

Le premier tome « Les portes de Doregon » est paru en 2010. Il fait découvrir aux lecteurs et à Mia et Josh ce qu’est Doregon. Comment il s’ouvre sur tellement de mondes et comment il permet également de jouer avec les lignes du temps. Il met en place les bases de l’univers et les relations entre les personnages.

couvdoregon2En voici le résumé et la couverture réalisée, comme les autres, par Benjamin Carré.

Le tome 2 est sorti en 2011. Là, Mia a joué avec le temps et l’histoire se réécrit, mais différemment. Quelles sont les conséquences d’un tel acte ? Car tout a un prix et changer le passé peut coûter cher… « La guerre de l’ombre » bascule vers quelque chose de plus sombre… La lumière commence à disparaître, Mia doit trouver la solution pour la faire revenir et sauver ceux qu’elle aime…

Guerre de l'OmbreEnfin, le tome 3 « Les cracheurs de lumière« , est sorti en 2012. Il conclut la trilogie et amène à la dernière bataille que Mia et Josh devront mener pour sauver Doregon ainsi que tous les autres mondes.

Cracheurs maquetteFranchement, j’ai adoré me promener en Doregon. C’était comme si moi aussi j’avais eu le pouvoir d’entrer dans des tableaux et de les visiter. C’est un univers quasiment infini, et qui est génial à explorer. Les lymbiotes, ces lynx télépathiques que l’on voit sur les couvertures du tome 1 et 2, sont des créatures que j’aimerais croiser un jour, alors je les ai imaginés.

À l’époque où il est sorti, il a été classé en jeunesse, mais en réalité c’est une trilogie qui s’inscrit clairement en Young Adult. Les héros ont la vingtaine, les problématiques sont complexes, l’univers, où des mondes s’imbriquent les uns dans les autres, est un des moins linéaires que j’ai imaginés. D’ailleurs, l’Atalante a depuis créé une collection YA et il a été décidé que, si un jour on réimprimait la trilogie, on la ferait reparaître en YA sans l’ombre d’un doute.

J’aime explorer toutes les formes d’art. Dans Phænix et La symphonie des abysses, j’ai beaucoup parlé de musique. Dans Doregon je parle de peinture. Je ne suis pas une spécialiste, mais j’ai pris plaisir à imaginer ce qui arriverait si je savais peindre et si je pouvais entrer dans mes œuvres. Je pense que cette idée m’est venue de deux sources : la première, c’est l’œuvre de Moussorgski « Tableaux d’une exposition » dont j’avais vu l’orchestration symphonique de Ravel quand j’étais jeune, mise en scène avec la musique et des comédiens. Ensuite, c’est Le cycle des Princes d’Ambre de Roger Zezlany, où les princes possèdent un jeu de carte qui représente leurs frères et sœurs et leur permet de rentrer en contact avec eux. Ces éléments, une fois absorbés, m’ont donné envie de donner vie à la peinture, à des tableaux. Rajoutons à cela mon rêve, et cela a donné une trilogie entière.

Parfois, je me prends à me demander si je n’ai pas envie de retourner en Doregon. Mais je n’ai pas encore de bonne idée pour faire revenir Mia et Josh pour de nouvelles aventures… Un jour, peut-être ?

En tout cas, je vous invite, si ce n’est déjà fait, à partir visiter Doregon. Je peux vous assurer que le dépaysement sera total !🙂

Un commentaire

  1. Mège Maëlle said,

    Bonjour Carina Rozenfeld ! je suis Votre Plus Grande et Dévouée Fan j’aimerais bien vous contactez. Comment ? (PS:Je n’ai pas Twitter)
    Maëlle, 13 ans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :